Comment cuisiner votre vieux pain ?

 

Ne jetez pas votre pain, il n’est pas perdu ! Voici quelques astuces pour recycler votre pain sec. 

Le pain repassé au four

Le pain un peu sec, en boule ou en baguette, peut repasser au four chaud après avoir été humidifié par un très rapide passage sous l’eau. Sa croûte redevient croquante, il retrouve toute sa saveur et redevient appétissant. L’opération ne peut pas être renouvelée à l’infini, mais rien de tel pour ragaillardir un morceau de pain qui vous rendait hésitant.

La bruschetta

Des tronçons ou des demi-baguettes, repassées au four… garnis d’une petite préparation à base d’huile et de sel, pour les puristes. Les gourmands les garnissent d’un mélange de dernière minute de tomates crues, de sel, de basilic et de toutes les herbes et légumes finement hachés que vous suggère l’ambiance du jour.

Le pain grillé

Le délice des tranches de pain grillées s’accommode justement mieux de pain déjà un peu sec. Il a perdu une partie de l’humidité si difficile à évacuer dans le grille-pain. Le beurre, la confiture ou le chocolat qui viennent les garnir se chargent d’assouplir les parties de croûte un peu trop dures. Le pain grillé peut aussi servir de base à des toasts plus élaborés. Une sauce « champignons-crème », ou des légumes crus ou cuits en vinaigrette, lui donnent un cachet réel.

Les croûtons et la chapelure

Le pain plus sec, en petits morceaux, passés à la poêle dans un fond d’huile, donne de formidables croûtons pour les potages, la bouillabaisse et la soupe aux pois. En version plus fine, les miettes de pain, passés sans graisse à la poêle ou au four, donnent une chapelure maison pour les gratins, les viandes ou les poissons pannés.

Le pain perdu

Le grand classique des petits déjeuners et des goûters en famille, celui des tranches de pain trempées dans une omelette puis passés à la poêle jusqu’à être joliment dorées. Les tranches de brioche, de cramique, de craquelin… font aussi très bien l’affaire !

Et les « croûtes » au fromage

De bons petits plats revigorants, les « croûtes », plutôt pour l’hiver, dont la base de pain mouillé au vin blanc et à la crème, peuvent être enrichi de fromage, de jambon, de lardons, d’œufs.

Les farces

Le pain très sec, mêlé à une farce de viande ou de légume, absorbe le jus de la préparation lors de la cuisson et la rend moelleuse. Pain de viande, pain de courgettes, tout est possible.

Le bodding

… et son équivalent anglais le pudding, sont préparés avec tout ce qu’il reste de gâteaux secs, biscuits, viennoiseries et pain, dans un grand mélange arrosé de lait et parfumé de raisins secs, d’épices douces et de sucre. (lien de la recette en cliquant ici)

Geneviève Lacroix